Compte-rendu de la séance du conseil municipal du 27 mars 2017

By | 31/03/2017

Nous avons encore été convoqué par un courrier recommandé avec A/R, heureusement, cette fois, nous avons aussi reçu un mail nous avertissant de la tenue de la séance, faute de quoi nous n’aurions pas été présents.
En début de séance, Madame le Maire demande si nous avons des remarques concernant le compte-rendu du dernier CM. Nous répondons que nous n’avons aucune remarque vu que nous n’y avons pas assisté. Nous en expliquons les raisons (lire cet article). Madame le Maire nous rétorque que nous sommes de mauvaise foi ! Incroyable !

L’affaire n°1 concerne une demande de subvention concernant l’ « embellissement de la place R.Denjean ». Comme vous l’avez constaté, 4 des 8 arbres ont été supprimés. Des pare-racines seront posés, le dallage de la place refait et du nouveau mobilier sera installé. Avec seulement 4 arbres, la place sera-t-elle aussi ombragée qu’auparavant ?

L’affaire n°2 concerne le rachat (pour 1 €) de la parcelle de terrain sur laquelle est située l’abri-bus du hameau de Montauriol. Une fois l’acquisition effectuée, le nouvel abri-bus sera mis en place par les services du Conseil Départemental.

L’affaire n°3 concerne la rénovation de l’éclairage public du centre du village. Il s’agit de remplacer les mâts et les systèmes d’éclairage pour installer des appareils à LED. Le montant total des travaux est de 68.750 € dont 28.401 € à la charge de la commune

L’affaire n°4 concerne l’approbation du compte de gestion 2016. Nous nous sommes abstenus. Un résumé des dépenses et des recettes de fonctionnement est disponible sur cette page

L’affaire n°5 concerne l’approbation du compte administratif 2016. Nous nous sommes abstenus

L’affaire n°6 définit l’affectation du résultat du compte administratif 2016. Nous nous sommes abstenus, n’ayant pas la possibilité en amont de discuter des choix votés

L’affaire n°7 concerne les taux d’imposition pour 2017 : ceux-ci restent stables par rapport à 2016 – mais cela est normal au vu de l’augmentation significative que nous avons subie en 2016 (lire l’article). Nous prédisons toutefois qu’une seconde augmentation sensible sera nécessaire en 2019 ou 2020 car les dépenses de fonctionnement restent trop élevées

L’affaire n°8 concerne l’adoption du budget primitif pour l’année 2017. Nous nous sommes abstenus.

Voici la liste des travaux d’investissement prévus :

  • Mairie
    – amélioration du dispositif anti-incendie
    – amélioration du dispositif de protection anti-intrusion
    – mise en conformité de la chaufferie
  • Ateliers communaux
    – amélioration du dispositif de protection anti-intrusion
  • Ecole maternelle
    – amélioration de la qualité de l’air et de la qualité énergétique
    – amélioration du dispositif anti-incendie
    – amélioration du dispositif de protection anti-intrusion
  • Ecole élémentaire
    – amélioration du dispositif de protection anti-intrusion
  • Salle des fêtes
    – amélioration du dispositif anti-incendie
  • Autre:
    – acquisition de mobilier spécifique pour les accueils de loisirs
    – acquisition de panneaux d’affichage
    – acquisition d’une tondeuse auto-portée
    – mise en accessibilité des bâtiments communaux
    – réfection du revêtement du sol de la salle de judo
    – réfection partielle de la toiture de l’église du centre village

…toujours aucun projet structurant.

Notons que les subventions versées aux associations restent identiques à celles versées en 2016, excepté pour la crèche « l’île aux enfants » dont le montant passe de 113.330,16 € à 134.97,28 €.

L’affaire n°9 concerne la création de postes : 1 poste d’adjoint administratif de 2ème classe à temps complet et 1 poste d’adjoint technique principal de 2ème classe à temps complet

L’affaire n°10 concerne l’instauration d’un régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (RIFSEEP) appliqué à la filière culturelle

En fin de séance, Madame le Maire lit publiquement un courrier qui lui a été adressé de la part des commerçants. Ceux-ci s’étonne que des commerces concurrents aux leurs s’installent au centre du village en dépit des promesses faites de d’aider les commerçants à se développer. Nous vous suggérons d’écouter le passage audio correspondant.

Puis, Madame le Maire répond à une question que nous avions posée concernant « l’arrivée de la fibre optique » à Drémil-Lafage. Après un long laïus sur « qu’est-que la fibre optique ? » puis « comment s’installe une fibre optique ? », nous avons la réponse : l’opérateur SFR a entamé les travaux et doit les parachever en 2020 au plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.